commune vue

fresque 1Le village de Montcherand faisait partie autrefois de la terre de Clées. Il dépendait du prieuré de Baulmes, avant sa réunion au monastère de Payerne au XIème siècle. Montcherand relevait donc directement de la grande Abbaye bourguignonne de Cluny. Montcherand qui ne comptait au XVème siècle que six feux, soit une cinquantaine d'âmes, est aujourd'hui peuplé de bientôt quatre cents habitants.

L'histoire de Montcherand est étroitement liée à son église. Edifiée vraisemblablement au Xème siècle déjà, l'église de Montcherand était une étape des pélerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Presque ignorée au début du XXème siècle, elle a acquis dans l'histoire de l'art de notre pays, une place primordiale lorsque, en 1902 furent découvertes dans son abside des fresques parmi les peintures murales les plus archaïques de Suisse. Peintes sans doute au début du XIIème siècle, elles furent badigeonnées au moment de la Réforme. Chargés de leur restauration en 1902, les frères Schmid imaginèrent les parties disparues par une esquisse au trait. En 1970, une nouvelle restauration supprima les parties reconstituées. Sous l'impulsion de Me Pierre Ramelet, la commune de Montcherand décida d'entreprendre une restauration complète, entreprise entre 1991-1992 par Mme Thérèse Mauris qui a redonné au coeur une harmonie bienvenue, source nécessaire de toute spiritualité romane.

MM. Mathieu Martin et Julien Rolão, jeunes étudiants et citoyens de notre village, ont choisi de réaliser leur travail de maturité sur le thème de notre commune. Leur travail a été présenté en géographie sous la responsabilité de M. Pierre Antoniazza. L'intégralité de leur document peut être consulté dans le document ci-joint.

Travail de maturité